Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Trou de mémoire du 62
  • : amitié , nature ,famille , généalogie, vacances, photos ...
  • Contact

concert

              Prochain concert

de l' Harmonie de Bischwiller

le samedi 26 mars 2011 à 20 h

Archives

Articles RÉCents

Pages

4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 20:31

RENCONTRES
- Astronaute recherche femme lunatique.
- Artificier cherche femme canon.
- Sourd rencontrerait sourde pour trouver terrain d'entente.
- Jeune homme désintéressé épouserait jeune fille laide même fortunée.
- Abeille épouserait frelon. Lune de miel assurée.

EMPLOI
- Metteur en scène cherche nain pour rôle dans court métrage.
- On recherche deux hommes de paille (1 grand, 1 petit) pour tirage au sort.
- Cannibale mélomane cherche travail dans opéra-bouffe.
- Offre bonne place de gardien de vaches. Paiement par traites.
- Inventeur produit amaigrissant cherche grossiste.

ACHAT - VENTE
- Cause fausse alerte, vends cercueil en ébène, jamais servi.
- Chien à vendre : mange n'importe quoi. Adore les enfants.
- A vendre robe de mariée portée une seule fois par erreur.

SERVICES
- Analphabète ? Ecrivez-nous dès aujourd'hui pour obtenir une brochure gratuite sur nos formations accélérées.

DIVERS
- Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain.
- Souffrant d'insomnies, échangerais matelas de plumes contre sommeil de plomb
- Échangerais voiture de sport endommagée contre chaise roulante en bon état.
- Perdu partie haute d'un dentier. Merfi de le reftituer à fon propriétaire auffitôt que poffible




Partager cet article
Repost0
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 13:07
 Tranmis par Brigitte  :
Sans commentaires !!! Bravo à " gregdu67" ....
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 19:17

Ça se passe dans une bourgade dans laquelle les habitants ont les moeurs un peu dissolues.

Le curé du village, un beau jour, se fatigue des confessions de ses paroissiens où tout tourne toujours autour de l'adultère. Aussi, dès le dimanche, pour son prêche, il leur dit:
- A partir de maintenant, je ne veux plus entendre parler d'adultère dans les confessions. C'est bien simple, si j'entends encore quelqu'un confesser qu'il a trompé son mari ou sa femme, je demande à changer de paroisse!

Comme tout le monde aime bien son curé au village, une réunion informelle a lieu dès la sortie de la messe, et il est décidé de continuer à confesser les adultères, mais d'utiliser un nom de code pour ce pêché: il est convenu que lorsque quelqu'un aura fauté sexuellement, il confessera être tombé par terre et avoir proféré des jurons à cette occasion.

Une semaine plus tard, le curé croise le maire du village dans la rue.
Le prêtre lui dit:
- Bonjour Monsieur le Maire. Dites-moi, je suis bien content de vous voir.
Vous devriez faire macadamiser les trottoirs du village: je ne compte plus les personnes qui se plaignent d'être tombé par terre!

Le maire ne peut pas s'empêcher de rigoler en entendant la remarque naïve de son curé, mais le curé le coupe tout de suite:
- Vous ne devriez pas rire de ça: rien que cette semaine, votre femme est quand même tombée trois fois!

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 18:53
Anne, copine de l'école d'optique connue lors de nos études à Lille, m'a envoyée une blague :

 Un type meurt sur la frontière franco belge, quand il arrive au ciel, Saint Pierre lui dit :

 - Bon votre vie sur terre, pas terrible, quelques adultères, pas souvent à la messe, un blasphème. Je ne peux pas vous faire entrer au paradis, mais comme vous n'avez rien commis de grave et que vous êtes mort sur la frontière, je vous laisse le choix entre l'enfer belge et l'enfer français.

 -Mais Saint Pierre, je ne connais ni l'un ni l'autre, pourriez vous m'en dire un peu plus ?
 - Eh bien l'enfer belge, on vous met dans une grande marmite pleine de purin, des petits gnomes très très vilains qui sentent mauvais mettent des
 bûches sous la marmite, un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée et le lendemain, pareil !
 - Et l'enfer français ?
 - Eh bien l'enfer français, on vous met dans une grande marmite pleine de purin, des petits gnomes très très vilains qui sentent mauvais mettent des bûches sous la marmite, un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée et le lendemain, pareil ! Mais moi, je serais vous, je prendrais l'enfer français...

 -Mais Saint Pierre, c'est la même chose !
 -Non, dans l'enfer français, un jour les gnomes sont en grève, un jour on n'a pas livré les bûches, un jour le dragon est en RTT, un jour il ne trouve plus la marmite, un jour on n'a pas commandé le purin !!







Partager cet article
Repost0
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 17:12

Aujourd'hui j'ai reçu un courriel de Claude un de mes correspondants généalogiqtes.
J'ai bien ri et vous ?
Vu le succès du film de Dany Boon je pense que vous êtes tous entrainés à comprendre le ch'ti !!!! Sinon je peux traduire !!!

Salut tertous !
 
Mais non, mais non, le CH'TI y n'est pas mort !!!
 
PERLES DES GYNECOS DU PAS-DE-CALAIS
 
- Quel est l'âge du papa ?
- Ben, j'sais d'jà pas sin nom, alors eu s'n'ach'...?
 
- Votre enfant, vous l'avez allaité ?
- Nan. J'l'ai eu à l'hiver. 
 
- J'ai été opérée d'eune hernie.
- De quel côté ?
- Du côté d'LENS.
 
- Vous allez reconnaître l'enfant, Monsieur ?
- Ben... J'in sais rin.... J'l'ai jamais vu.
 
- Vous êtes réglée comment, Madame ?
- Toudis par chèque, docteur.
 
- Euch sus enceinte.
- De combien ?
- Ben... seulemin d'min mari...
 
Une patiente de 26 ans vient d'avoir son 6ème enfant. Le médecin lui demande si elle utilise un moyen de contraception.
- J'aime pas preinde des cachets... Au fait : l'coyote impromptu, cha marche-t'y ben ?
 
- Madame, qu'est-ce qui vous amène ?
- Ben, ch'bus !!!
 
- Vous avez une contraception ?
- Ben... J'mets parfois deux maronnes.
 
- Nom du père ?
- Nanar.
- Nanar comment ?
- ???...???
- Bon, votre adresse ?
- Ch'est facile, vous sortez su' le rond point, vous prenez l'rue in face, ch'est à droite, l'maison du coin avec el gros quien. Ch'est juste à côté qu'y a Nanar.

 
L'interne de garde aux urgences décroche le téléphone. Au bout du fil, un mari affolé :
- Docteur, elle a mal, elle a des contractions horrippes, elle vient d'perdre les eaux, elle a mal, très mal et...
- Calmez-vous, Monsieur, vous...
- OUI, mais elle a vraiment très mal, qu'o ché que j'dos faire ?
- Vous gardez votre calme et vous venez !
- Oui, oui d'accord, d'accord....EUH... J'amène em'femme ???
 
- Madame, je vous donne votre date de césarienne... Voyons, le 4 septembre, ça vous va ?
- Oui... Euh... et ch' bébé... Je l'aurai le même jour ?
 
 
UN PEU DE CUISINE CH'TI
 
- Connaissez-vous la recette du poulet Tatin ?
- Teu l' met din' ch' four et pis tatin...
 
BONUS 1 :
 
Une histoire vraie arrivée a Saint Amand, dans le Nord (Oui, tout est possible dins ch'Nord) racontée par une copine prof :
 
Une élève répond au joli prénom de Merline... Par curiosité, lors d'une réunion, la prof demande à la mère :
- Merline, le féminin de Merlin ?
Et la mère de répondre :
- Ben nan, Merline, comme Merline Monroe, quoi !

 
BONUS 2 :
 
Un copain médecin, nous en raconte une du même type :
Lors d'une auscultation à l'hosto, il rencontre une mère et son fils "CLITISS". Curieux aussi, il demandé à la mère d'où vient ce prénom...
- Ben, Clitiss comme Clitiss Wood !!!
 
Che chrait bedo d'garder tout cha rin k'pour ti... ch' messach y d'vrait être envoyé à tous cheux qui kimprennent le ch'ti

Pour trouver d'autres blags ch'ti ou pour essayer de comprendre celles de cet article
Le blog ch'ti

En voici une de ce blog

Théress est vuvule.

Théress va vire ech'curé.

- Min père, ch'j'viens eum' confesser pasqu'e ch'comments souvint el péché ed'vanité.
Tous chés matins, ej'm'liève, j'm'ravisse dins ch'eulle glache et j'eum' dit :
" comme té fin bielle Théress, comme t'es eune bielle fille !"

Batisse, ch'curé li dit gintimint :

Ch'nin grafe m'fill, mais ché pon eune pénitince qui t'faut, ch'est eune bonne paire ed' leunettes !

La blague en français :
Thérése va voir le curé.
- Mon père, je viens me confesser, parce que en ce moment, je commets souvent le péché de vanité.
Tous les matin, je me lève, je me regarde dans la glace et je me dit :
"comme tu es belle Théresse, comme tu es une belle fille !"
Batisse, le curé lui dit gentiment :
Ce n'est pas grave ma fille, mais ce n'est pas une pénitence qu'il te faut, mais une bonne paire de lunettes !


Etre vuvule : avoir une mauvaise vue.


Partager cet article
Repost0
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 19:42
Arthur a 90 ans. Il a joué au golf  tous les jours depuis sa retraite il y a 25 ans. Un jour, il rentre chez lui complètement découragé :
 
- 'C'est fini', dit-il à sa femme. 'J'abandonne le golf.  Ma vue est rendue si mauvaise... après que j'ai frappé la balle, je ne peux pas voir où elle va.'
 
 Sa femme lui dit : 'Pourquoi n'amènes-tu pas mon frère avec toi au golf ? essaie une dernière fois.

 -Ton frère a 103 ans!' répond Arthur. 'Il ne peut pas m'aider.'
-Il a peut-être 103 ans', dit sa femme, 'mais il a une vision parfaite!'

 Alors, le lendemain, Arthur se rend au terrain de golf avec son beau-frère. Il place sa balle sur le tee, s'élance, frappe puis cherche la balle au loin.Il se tourne vers son beau-frère.

-As-tu vu où est allée ma balle?'

-Bien sûr que je l'ai vue.  Ma vision est parfaite

-Excellent!  où est-elle?'

 -'M'en rappelle plus...
 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 07:51
Tous les jeudis dans les Dernières Nouvelles d' Alsace parait un article d' Huguette Dreikhaus Haguenauvienne connue à travers toute la région. J'avais déjà parlé d'elle ( ici ). J'aime son humour qui dépeint la vie de tous les jours vue par une bonne Alsacienne, ménagère de plus de 50 ans.
Paru ce jour dans les DNA :

Souvent on dit : « Nous avons une soirée entre amis ». Et chez les amis, on rencontre les amis des amis. On se trouve alors devant le grand loto de la vie et on se demande « Sur qui vais-je tomber ? »

par Huguette Dreikaus

 Les conversations sont à l'image des convives. Marine, femme élégante, narre ses déboires dans une boutique de luxe où l'on a eu l'outrecuidance de lui présenter une jupe taille 40 alors qu'elle fait du 38. Qu'on la soupçonne d'être grosse l'a tellement bouleversée que même le récit de l'affaire a réussi à mettre un pli dans son Botox.
 Jean-Charles parle avec amertume des sommes faramineuses qu'il verse à ses deux ex-femmes au titre des pensions alimentaires et du souci que cela lui pose pour acquérir les bijoux si nécessaires pour séduire une troisième épouse.
 Comme vous voyez, je vais parfois dans des soirées où les gens portent la misère du monde sur leurs épaules. Face à ces déboires insupportables, on se sent tout bête si on a seulement une tante en fin de vie, un fils en rupture affective, un taux de diabète énorme et du mal à acheter son mazout.
 Les conversations varient au fil des jours. Le soir des rois, c'était soirée « psy ». Débats animés sur le genre humain. Les psys présents n'étaient pas d'accord. Comme dirait Confucius, « les théories sur la psychologie changent en fonction du quartier où le psy a installé son cabinet ».
 En mordant ma galette à la frangipane, j'ai assisté aux deux thèses contradictoires sur l'humanité. Deux psys, deux thèses. Première affirmation : « Les gens sont cons et le psy doit leur apprendre à vivre avec cette connerie inéluctable ». Deuxième affirmation : « Chacun a son salut au fond de soi, c'est au psy de le faire découvrir à son patient ».

Les relents du passé dans chaque geste ?

 Dès lors je me suis mise à m'observer pour voir où je me situais. Dans les jetables ou dans les recyclables ? Le noeud de Lacan s'est formé autour de mon cou comme la corde d'un pendu.
 Dès ce moment, j'ai fait très attention à mes faits et gestes. Je ne me suis plus gratté la tête sans consulter pour savoir si ce geste était destiné à chasser les poux ou si c'était une façon de faire revivre ma mère qui m'épouillait dans mon enfance. Quand la bronchite a englué mes poumons, je n'ai pas pris une goutte de sirop sans me demander si cette bronchite n'était pas due à tous les non-dits que j'ai sur le coeur et qui m'étouffent. Je ne me suis plus regardée dans la glace sans chercher à savoir si c'est moi que je regardais ou si dans la contemplation de mon propre visage je cherchais le visage de ma mère trop tôt disparue.
 Rassurez-vous, entre temps, j'ai trouvé le salut. Pour échapper aux délires psy des amis de mes amis Muller, j'ai passé deux soirs avec les amis de mes amis Schmitt. Les amis de mes amis Schmitt m'ont conté leurs gastros. Et là, je me suis réconciliée avec l'humanité. J'ai au moins une certitude : la gastro, ça arrive à tout le monde et ses symptômes n'ont rien à voir avec une scolarité difficile ou avec la brutalité du père. Les douleurs abdominales ne viennent pas de l'enfance. Elle viennent d'un virus.

 

H. D.
Édition du Jeu 10 jan. 2008 


http://www.dreikaus.com/
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 12:35
Envoyées par Jeannot :

bonne journée

RENCONTRES
- Astronaute recherche femme lunatique.
- Artificier cherche femme canon.
- Sourd rencontrerait sourde pour trouver terrain d'entente.
- Jeune homme désintéressé épouserait jeune fille laide même fortunée.
- Abeille épouserait frelon. Lune de miel assurée.

EMPLOI
- Metteur en scène cherche nain pour rôle dans court métrage.
- On recherche deux hommes de paille (1 grand, 1 petit) pour tirage au sort.
- Cannibale mélomane cherche travail dans opéra-bouffe.
- Offre bonne place de gardien de vaches. Paiement par traites.
- Inventeur produit amaigrissant cherche grossiste.

ACHAT - VENTE
- Cause fausse alerte, vends cercueil en ébène, jamais servi.
- Chien à vendre : mange n'importe quoi. Adore les enfants.
- A vendre robe de mariée portée une seule fois par erreur.

SERVICES
- Analphabète ? Ecrivez-nous dès aujourd'hui pour obtenir une brochure gratuite sur nos formations accélérées.

DIVERS
- Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain.
- Souffrant d'insomnies, échangerais matelas de plumes contre sommeil de plomb
- Échangerais voiture de sport endommagée contre chaise roulante en bon état.
- Perdu partie haute d'un dentier. Merfi de le reftituer à fon propriétaire auffitôt que poffible



message animé:souris "je vous observe depuis un moment"  

Battement d'ailes

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 07:12
 
Envoyé par Jeannot                         sante 03

 

Donnez-moi quelque chose, mon nerf asiatique me fait mal et je ne tiens plus debout.

Surtout marquez-moi bien la posologie sur la boîte, car je ne sais pas lire.

Mon mari prend une quantité gastronomique de médicaments.

Vous verrez Madame, un jour on se réveillera mort dans notre lit.

Je n'ai pas pris ma carte végétale.

J'ai un ongle de pied incarcéré.

Il fait chaud dans votre pharmacie, on se croirait dans un zona.

La pharmacienne: " A quelle caisse êtes-vous madame ? ". La cliente : " A la caisse d'épargne ! "

Depuis que j'ai la préménopause, j'ai des mensualités tous les deux mois.

Mon fils est tombé de mobylette. Il a le bras pleins d'esquimaux.

Je veux un remède de cheval, pour aller à la selle.

Mon cousin a eu un accident de voiture en allant à l'horoscope de Poitiers.

Mon cardiologue va me faire in pince main coeur.

J'ai failli faire une conclusion intestinale.

On va me faire une césarienne, le bébé ne passe pas par voie orale.

On m'a fait une hyposuccion.

Le client : " Donnez-moi des médicaments pour euh? l'Eisenhower de ma femme. " Le pharmacien : "Attention, ça commence comme ça ! ".

On m?a fait passer un ULM.

Je vais bientôt passer une colomboscopie.

Je vais me faire opérer d'un christ aux yeux verts.

A l'hôpital, ils m'ont fait un ketchup complet.

Mon mari sera prochainement opéré d?une hernie fiscale.

Je vous jure, mon médecin m'a parlé de douleurs interpostales !

J'ai mal dans le bas du dos. Je crois que j'ai attrapé un bungalow.

Mon mari a eu un problème respiratoire à l'anesthésie, on a du l'entuber.

Je voudrais un hémophile indien.

Avez-vous le médicament de la pub télé : AOL 9.0 qui bloque les virus.

La cliente : " De l'aspirine, sil vous plait ? " Le pharmacien : " Effervescent ou pas ? ". La cliente réponds : " Euh? Toupas ! ".

On m?a dit que vous aviez de la pommade à l'harmonica.

Je voudrais une paire de bas de contusion.

Avez-vous la pilule du surlendemain ?

On en parle beaucoup de la grippe à vierge.

J'ai vu ma gynécologue, elle ma fait un " tutti-frutti ". Elle a rien trouvé.

Mon fils a des hémorroïdes. Internes ou externes ? Euh? demi-pensionnaire !

Que dois-je faire, mon fils fait une érection allergique ?

Je vous voudrais des pastilles pour la gorge, car depuis que mon mari est mort, je n'ai plus rien à sucer.

 


 

sante 28

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 04:47
Partager cet article
Repost0